La cave à vins, optez pour le bon modèle

Fin consommateur de vins ou amateur de grands crus, si vous n’avez pas la chance de posséder une cave naturelle chez vous, il vous faut indéniablement une cave à vins pour conserver vos précieuses bouteilles. Toutefois, choisir sa cave à vins n’est pas une mince affaire. Pour vous aider, suivez nos conseils.

 

Les différents types de caves à vins

On trouve 3 types de caves à vins : la cave de service, la cave de vieillissement et la cave multi-température. La première peut conserver entre 5 et 50 bouteilles, et elle est facile à intégrer dans la cuisine ou dans la salle à manger. Elle est parfaite pour rafraîchir les bouteilles puisqu’elle utilise un compresseur garantissant une faible consommation en énergie. La deuxième a une capacité entre 50 et 300 bouteilles, et elle a tous les atouts d’une cave à vins traditionnelle. Ce modèle comprend des amortisseurs anti-vibrations et des filtres à charbons pour le filtrage de l’air. La troisième permet de combiner les températures suivant les niveaux pour conserver, pour rafraîchir et pour faire vieillir le vin. Elle comprend 2 à 3 étages de températures différentes avec une capacité entre 16 et 200 bouteilles. Pour faire le bon choix, visitez cette page https://www.upme.fr/maison/comparatif-cave-a-vin-prix-avis/.

 

Les points essentiels à considérer

Le choix d’une cave à vins dépend de vos goûts, mais aussi de vos habitudes de consommation. Pour le bon développement du vin, la température de conservation est primordiale, une température trop chaude ou trop froide peut détériorer le bouchon de liège et accélérer la maturation du vin pour ensuite altérer le goût. L’idéal est une température comprise entre 10 et 14° C. Concernant l’obscurité, il ne faut jamais exposer les bouteilles à la lumière. Ainsi, préférez la cave à vin avec une porte pleine. Il existe aussi des modèles vitrés qui sont dotés d’une protection anti-UV. Pour le taux d’humidité, ayez un hygromètre pour le contrôler, cela doit être entre 60 et 80 %. Un air trop sec va oxyder le vin, et un air trop humide entraîne le développement des moisissures du bouchon.

 

Continuez votre lecture avec Le vin rosé, le vin de la convivialité !

En parler